Mc Gyver fait tomber le mur de Berlin avec son couteau suisse

macgyver2

Mac gyver, le vrai artisan de la chute du Mur de Berlin

Le lever du rideau de fer fait partie de mes premiers souvenirs de l’actualité du monde. Plus encore que la chute du Mur de Berlin, l’image que mon cerveau d’enfant de huit ans a imprimé, c’est l’ouverture du la frontière austro-hongroise, de quelques mois antérieure, et ces files de Trabant, ces gens tout contents. Je trouvais ces bonshommes et bonnes femmes bloqués dans cet embouteillage géant bizarrement Humains. Il faut dire que j’étais déja bien brainwashé.

Et notamment par Mac Gyver. A l’époque, je n’avais pas encore de sens critique capillairement parlant, et Richard Dean Anderson était mon héros absolu. Régulièrement, dès la première saison en fait (1985), le roi du couteau suisse devait en découdre avec les les soldats toujours grisâtres du bloc de l’est. Son job, c’était généralement de ramener un microfilm (le MMS n’existait pas bien sûr) de Budapest, Sofia ou Berlin-Est, et en profiter -tant qu’on y est- , pour faire échappper une pauvre famille blonde et slave persécutée pas les communistes, rêvant de Liberté avec un grand L et de Cheeseburgers avec un grand C. Business as usual. Dans le genre manichéen, on n’a fait pas mieux que Mc Gyver. Liberté vs. Oppression, point.
A l’heure de rentrer en CE2, la conclusion que j’en tirais d’un point de vue géo-ethno-stratégique, c’est que l’Europe s’arrêtait à la Porte de Brandenburg. A l’est de Berlin, ca devait être des russes, des chinois, ou des martiens, enfin des gens très très différents de nous autres français, américains, ouest-allemands, enfin nous quoi, les mangeurs de cheeseburgers.
A l’époque, l’Amérique,  c’était tendance, plus encore que le jour de l’élection d’Obama. Nous achetions sans rechigner, en souriant même, tout ce qui venait d’outre-Atlantique. Même coté vestimentaire, la mode pouvait venir de Dallas ou de Cleveland, on voulait les mêmes bermudas et les mêmes T-shirts taille XXL. C’est dire la profondeur de notre amour…
Dans le Paris de la fin des années 80, tous les hongrois, polonais, russes que j’avais pu rencontrer avaient fui le communisme. Ça corroborait pas mal les thèories MacGyveriennes.
Et puis l’Allemagne s’est réunifiée. J’ai réalisé que les allemands de l’ouest comme ma grand mère, et ceux de l’est,  c’était le
même peuple à la base. Plus troublant encore, au fil des années 90, les gens sérieux à la télé ont commencé à parler du nouvel eldorado économique en Europe de l’Est. Ah bon! C’est aussi des Européens à l’Est? On m’aurait menti? Je croyais toujours que c’était des russes, des chinois, des martiens
DSC08364

hypermarché typiquement communiste, Budapest

Pendant que l’Europe pansait ses plaies à coup de scotch, d’OTAN et d’UE, dans le reste du monde c’était plutôt tranquille. L’Irak envahissait le Koweit mais bon, c’est loin l’Irak. La Somalie se déchirait, mais bon, c’est l’Afrique. Les Slaves du Sud tapaient sur les Slaves du Sud qui le leur rendaient bien, mais bon, c’est pas des européens, c’est des martiens. Et le 27 septembre 1996, alors que l’Allemagne s’apprête à fêter les 6 ans de sa Réunification, un groupe rebelle, les « taliban » (tellement uniques qu’ils ne prennent  pas de « s » au pluriel) prend Kaboul dans l’indifférence générale. Mais après des décennies d’hivers qu’on craignait nucléaires, ces remous n’étaient que de petits orages dans ce joli nouveau monde unipolaire, et définitivement estival.
Las, un Mac Gyver au bord de la dépression et en mal d’ennemis s’eclipse pour toujours le 21 mai 1992. Richard Dean Anderson abandonne son fidèle couteau suisse pour aller guerroyer contre des martiens dans la série de science-fiction Stargate SG1. Les méchants, c’est toujours les martiens.
Donc 20 ans plus tard, dans quelques heures, je vais (peut-être) braver la pluie et la foule pour voir la Chancelière de l’Allemagne réunifiée, le Président de la si démocratique Russie, celui de la si démocratique France et Hillary Clinton (Obama avait dentiste, a pas pu venir) et toute la compagnie pousser des dominos de béton pour symboliser la chute du Mur et les réunifications de Berlin, de l’Allemagne, de l’Europe et du Monde. Mais une question reste en suspens et Mac Gyver a peut-être la réponse. Quand va t-on enfin se réconcilier avec les martiens?

3 Réponses to “Mc Gyver fait tomber le mur de Berlin avec son couteau suisse”

  1. DJ Gyver Key West Street Hypnosis – “Easy as 10 to quit smoking” | Says:

    […] Mc Gyver fait tomber le mur de Berlin avec son couteau suisse « vu … […]

  2. jacob Says:

    pour quoi ne pa devele le modele du qui utilise dan seri xavier

  3. bilal Says:

    pourquois on na pas devoiler le vrai nom de mac gyver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :