Three years in Berlin

 Mors Certa hora incerta

Kaffee Burger – Kim – White Trash – Kohlenquelle – Berghain – Pong – Zu Mir oder zu dir – Bar25 – Sonntag im August – Rodéo Club – Week End – Klub der Republik – PickNick – Hotelbar – 103 – Weinerei – Octogon – Fire Club – Wohnzimmer – Bagdad Döner – Intersoup – Tacheles – Visite ma Tente – Fire Bar – Bar 23 – Maria – Villa Orange – Fritz – Schwarz Sauer – Hoppetosse – Magnet – Rakete – Schönwetter – Morgenrot – Mittefeld – Kulturbrauerei – 8Millimeter – Stadtbad – FC Magnet – King Kong Klub – Stella – The Bird – Sophiensaele – Sophienklub – Morgenland – Rosis – Greenwich – Ballhaus Ost – Ballhaus Mitte – Ballhaus Chaussee Strasse – Strandbad Weissensee – Strandbad Mitte – Zapatta – Oscar Wilde – Cookies… J’en oublie la moitié. Maybe it’s time to go?

 Whatever, some food for the ears.

Something to listen to in Denitsa’s room, the cosiest room I know in Berlin. And give me a fucking Grassovka-Appel with some ice.

 Shameless eyes

(right click – save under…)

 

Étiquettes :

Une Réponse to “Three years in Berlin”

  1. Zeitouni Says:

    Après cette liste exhaustive des lieux du Berlin de surface. Trois ans que tu grattes la croute. Toi le journaliste, toi l’urbaniste passioné, immerge toi. Prends le pouls de cette putain de ville qui a autre chose à t’offrir que l’effervescence éblouissante pour fêtard du weekend fraichement débarqué d’esay jet. Change l’angle de vue. La vision de Berlin au travers d’un verre de Caipirina au Dr Pong reste malheureusement troublée. Comtemple Berlin par le marché des voleurs de Blankenbourg, par les arrières cours de Wedding et Neuköln, par les Hausprojekt et autres Genossenschaft, les Wagenburg, survivance du Berlin des squatts, contemple Berlin avec le regard des illégaux, reconnais les stigmates de l’histoire que la gentrification ne parvient pas completement à effacer, même à Prenzlauerberg. Pousse les portes, elles n’ont pas toutes un code. Ou 90 kilos de viande qui decide de ton passage…
    Ne le prends pas personnellement je suis juste parfois un peu triste de vous voir si nombreux passer aveuglés à côté de vos sujets. Ton article m’a donné l’occasíon de cet appel amical à ouvrir les yeux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :