Vert-Orange

J’ai voté Vert. Ben oui, c’est ballot mais j’ai pas de candidat MoDem dans ma circonscription. Il n’y a que l’ex-RPR ex-UDF Nouveau Centre Nicolas Perruchot, l’un des 22 salopards, qui roule pour la majorité présidentielle. Et comme je l’ai déjà expliqué ici, je ne voterai pas pour un traître. Et je lui souhaite même de se planter bien comme il faut. Bon, vu le profil moyennement révolutionnaire des électeurs du Loir-et-Cher, je n’y crois pas tellement. J’aimerais tant que la traitrise politique devienne disqualificative aux yeux des électeurs. Que l’on cesse de glorifier le calcul pour lui préférer la fidélité à des valeurs. Le seul positionnement qui vaille est absolu et non relatif. Les idées plutôt que le maroquin. Oui, je suis et reste un idéaliste dans mon pragmatisme, comme dirait l’autre. Donc vert,  par dépit, un peu par pitié, pour ne pas voter une nouvelle fois blanc. Je ne sais même plus comment s’appelle la candidate, Catherine Machin-Truc.

La dernière purge chez les bayrouistes, avec le départ de gens comme Perruchot est plutôt bénéfique à la fin. Il appartient à ce centre maso qui depuis 30 ans se fait enfler alternativement par la droite puis par la gauche. Il y en a que ça ne gêne pas pour marcher apparament. Le pataquès qu’ils ont cherché à faire avec leur ralliement à Sarkozy ne les a menés nulle part. Santini, Blanc, Perruchot, Leroy n’ont obtenu aucun portefeuille. Il n’y a qu’Hervé Morin, qui sera renvoyé à la défense d’Evreux au plus tard après les municipales. 

Là dessus, la démarche de Bayrou est d’imposer un centre politiquement fort en France. Quoi qu’il lui en coûte. Dans le fond, il a raison. L’Europe est majoritairement au centre. La France fait partie de l’Europe, donc elle est au centre aussi. Mêmes modèles économiques, mêmes modes de vie, l’exception politique française de la bipolarité et des clivages extrêmes n’est qu’un mythe. Il ne survit que par le nombrilisme tricolore, allié à une certaine arrogance, cette impression que notre système politique est, quelquepart, le meilleur. C’est une profonde erreur.

Donc dans l’immédiat, on va se prendre une belle raclée dimanche prochain. Bayrou et Lassalle vont être réélus, peut-être Cavada et Comparini aussi. Ca fait maigre en nombre de députés pour le jeune MoDem. François Bayrou ne semble pas avoir peur de la traversée du désert, qui durera jusqu’aux municipales. Puis il y aura les européennes, les régionales, avec un mode de scrutin plus favorable. Et en 2012, déjà, la présidentielle. C’est à la fois long et court, cinq ans. Avec peu de visibilité politique et sous-représenté au parlement, ce sera aux dizaines de milliers de nouveaux adhérents du MoDem de faire vivre ce mouvement pour un renouvellement de la vie politique. S’engager activement quoi.

Moi j’y suis prêt.

Une Réponse to “Vert-Orange”

  1. Cécile Says:

    Ouais, moi aussi, chui prête!! « en avant, marche, enfants de la patrie, le jour de gloire (va vite) arriver… »🙂
    Plus sérieusement, bravo pour ton blog et tes articles en tous genre, c’est sympa d’avoir un autre point de vue « d’ici » !
    D’accord avec toi pour le mythe de l’exception politique française de la bipolarité, mais Bayrou a parfois tendance (involontairement) à le renforcer plutôt qu’à le démanteler… DSK + Bayrou = ça, ça serait un bon cocktail explosif!
    Cécile (la française de la Party de ton futur ex-locataire🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :