T’as pas vu le tire-bouchon? 1/2

Futilités et vagues réflexions d’un samedi soir à Berlin

Je n’aime pas trop le samedi soir. Il y a toujours trop d’offre et ça me perturbe. L’embarras du choix est l’embarras le plus embarassant pour moi. Lorsqu’il faut décider, j’utilise la plupart du temps le critère géographique. Le plus proche est le mieux. Je traîne sur Internet en buvant une bière dans mon fauteuil en cuir blanc jusqu’à 23h; une petite douche, un chemise enfilée, une bouteille de rosé tirée du frigo et à 23h15 je suis dans la rue en direction de cette WG Party, fête d’appartement, à 3mn de là. C’est très courant les WG partys le week-end à Berlin. C’est aussi ce que je préfère pour le samedi. Les clubs et bars sont bondés de backpackers sympatiques, mais qui racontent tous la même chose « -Yeah I’m from Michigan, Europe’s just awesome -Girls are hot, beers are cheap -Oh you’re from Paris? It’s so beautiful -You know a good place where we can go afterward? », ou de mecs bourrés du Brandenburg qui descendent sur Berlin avec leur voiture tunée et leur pouf comme déco dedans. A éviter absolument.

Est-ce un ange?Dans les WG Partys, on rencontre plein de gens intéressants, c’est ça qui est bien, même si au moment où j’appuie sur la sonnette, je sens bien que je suis pas d’humeur communicative. J’ai un peu fait une overdose de small talk ces dernières semaines. L’endroit, un grand quatre-pièces sur la Schönhauser Allee, est plus bondé que je l’imaginais. Comme dans toute WG party qui se respecte, les endroits stratégiques de l’appart sont pris d’assaut. Le couloir avec la queue devant les toilettes, la cuisine où se trouve l’alcool, et le balcon où l’on va prendre l’air et fumer sa clope. Je pars à la recherche illusoire d’un tire-bouchon avec ma bouteille à la main. Autant chercher un pauvre à Monaco. Après une demi-heure de vains efforts, j’abandonne et me sers un gigantesque mug de Vodka Redbull. Allez, ca va me faire la soirée, je me dis. Tu parles, une demi heure plus tard j’affronte à nouveau la foule pour me glisser dans la cuisine et remplir mon verre. Il y a là une australienne à qui j’arrive à faire croire que je suis américain. Soit elle sourde, soit elle est bourrée. Remarque, il est déjà 0h30. J’ai pas envie de parler avec elle, je m’éclipse vers le salon. Marie, la maîtresse de maison n’en est visiblement pas à sa première vodka. Elle et quelques autres filles se lâchent sur la piste de danse. J’observe un peu ce petit monde autour de moi en m’allumant une cigarette. Quelle belle jeunesse berlinoise. Mehdi, mon aide indispensable pour le Mouvement Démocrate vient interrompre mes pensées :

« -Philippe, t’as vu, on parle d’Hervé Morin comme possible ministre de Sarkozy, le salaud!»

« -Mehdi… Regarde autour de toi, là. Il y a des filles qui dansent partout. Alors va leur parler, danse avec, fais ce que tu veux, mais je t’en supplie on parle pas politi… »

Un mec arrive soudainement et lâche en rigolant:

« -Ah vous êtes des Français en exil anti-Sarkozy aussi? »

J’hésite à refaire le coup de « I’m an american », mais Mehdi engage la conversation. Je leur souris gentiment et me dirige vers la cuisine. Je ne sens pas assez la vodka dans mon verre, je vais en ajouter un peu. Il y a cette française devant le frigo, dont la tête me dit bien quelquechose mais sans plus. J’ai une mémoire désastreuse. « -Salut Philippe, ca va? ». Merde, je pense, c’est qui déjà? Normalement, j’ai appris à bien gérer mon problème de mémoire pour que ça ne se voit pas trop. « Ca va et toi! », l’air enjoué. Pouvu qu’elle me demande pas comment je vais depuis la dernière fois, je me dis.

« -Tranquille. Alors, comment ça va depuis la dernière fois? ». Merde, merde et re-merde. Je prend l’air de chercher quelquechose des yeux.

« -Ben carrément bien, un peu occupé. T’as pas vu le tire-bouchon par hasard? »

A suivre…

Une Réponse to “T’as pas vu le tire-bouchon? 1/2”

  1. paysmerveilleux Says:

    Hola Philippe,
    Je voulais juste réparer ma faille d’apprentie informaticienne: j’ai mis un mauvais lien à mon nom quand j’ai laissé un com à ton article intitulé « Sommes-nous français (je sais plus quoi) »
    Voilà, l’honneur est sauf.
    Bien à toi.
    PM aka N

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :